Rechercher

F*ck le positif ?

Dernière mise à jour : 16 janv.



On entend souvent que le positif attire le positif. Dans certains cas, effectivement cela fonctionne, mais ce n'est pas LA règle. Chez Kiligi, c'est plutôt le négatif qui nous attire du positif !


Manques = Frustrations

En te promenant en libraire dans la section « Développement personnel », tu as peut-être remarqué qu’elle est inondée de livres sur la recherche du bonheur, de la positivité, du bien-être…


Tu verras des : sois riche, sois heureux-se, sois meilleur-e, sois plus intelligent-e, sois plus heureux-se, plus rapide, mieux organisé-e…

Ces conseils pour positiver et trouver le bonheur n’aboutissent souvent, qu’à penser à ce qui te manque, ce que tu n’es pas, ce que tu n’as pas ou ce que tu aurais dû être.


Les conseils, sous cette forme, font finalement plus de mal que de bien!

Pour lutter contre ces pensées qui te frustrent, tu dois te concentrer et diminuer ton niveau d’aspiration (tes souhaits/attentes), pour ne vouloir que ce qui est vrai, essentiel, immédiat et important à tes yeux.

Positive = négative

Vouloir ou désirer trop d'expériences positives seront des expériences négatives.

> Vouloir un truc ne fait que renforcer ton sentiment de manque.


Accepter les expériences négatives sont des expériences positives.

> Voir l’expérience négative, y aller et la surmonter sera positif.


Si tu parviens à t’en foutre (ne pas t’en faire toute une montagne), alors rien ne saurait t’arrêter!


ATTENTION, il ne s'agit absolument pas d'arrêter de tenter des choses, de ne plus rêver à du positif... Juste, qu'il ne faut pas positiver sur tout (mais de sélectionner TON truc), d'éviter de rêver une vie parfaite sur tous les plans, de gommer systématiquement les points négatifs (mais au contraire de les gérer), comme on le voit bien trop souvent sur les réseaux sociaux et même dans certains articles de développement personnel, car les déceptions vont être grandes, nombreuses et donc négatives.


Bien entendu, nous sommes convaincus à 100%, que si tu te lances dans quelque chose en te disant "je vais rater", il y a effectivement beaucoup de chance pour que tu échoues ! À l'inverse, rêver d'une chose, être positif·ve et se dire "je vais y arriver" permettra sans doute de l'obtenir.



S’en foutre et sélectionner !

Cela ne signifie pas d’être un coeur de pierre, d’être indifférent, mais juste d’assumer le fait d’être différent et de gérer tes sentiments qui y seront liés.


Tu peux te foutre de tout ce que tu ne considères pas comme important à tes yeux et tu te mobiliseras à fond pour ce qui compte vraiment.

Pour “se foutre” des situations malheureuses (on ne parle pas des grands malheurs tels que les décès, viol…), il faut donner de l’importance à quelque chose de plus important que ces petites épreuves.


Tu dois trouver absolument ce qui a de l’importance, fait sens à tes yeux et consacres-y toute ton énergie et ton temps. Sans cela, tu vas en baver pour des choses (ou des personnes) qui n’en valent pas la peine.


Que tu t’en rendes compte ou pas, tu choisis toujours de tenir à une chose (ou une personne) plutôt qu’à une autre. En vieillissant, tu deviendras plus sélectif·ve, tu apprendras à « tenir » uniquement à ce qui en vaut la peine.



Sentiments naturels

Tu vas peut-être l’apprendre, mais tes sentiments d’insatisfaction ou de mal-être font partis de l’humain, c’est naturel et juste biologique.


Ces souffrances sont malheureusement nécessaires pour se construire. Elles motivent à te bouger pour innover, survivre, construire ou conquérir.

La douleur est liée à ton bien être, car résoudre des problèmes ou réussir quelque chose de difficile te rendra heureux·se.


Pour y arriver, il faut donc avoir quelque chose à faire. Tu es pleinement heureux·se quand tu identifies les problèmes dont tu as envie de t’occuper et que tu arrives à les vaincre !



Alors, fuck le positif ?

N'hésite pas à commenter pour nous donner ton avis, tes conseils...


6 commentaires

Posts récents

Voir tout