Rechercher

Comment ne pas régler tes soucis ?

Dernière mise à jour : 1 mars


Attention que par « soucis », nous ne parlons pas de maladies mentales, d’agressions sexuelles… mais simplement de tes soucis.

🙅‍♀️ Fuir / Nier / Accuser

1. En les fuyant par la drogue, la nourriture, les séries/films/jeux vidéos/réseaux…

2. En les niant : non, tout va bien alors que tu as juste envie de pleurer…

3. En jouant la victime, tu accuses les autres ou les circonstances extérieures, 2 reflets de l’égoïsme qui fonctionnent dans les 2 sens :

• Tu es génial, ils sont tous nuls, donc tu mérites…

• Tu es nul, ils sont géniaux, donc tu mérites…

Non, si tu te sens vide, au fond du trou, c’est juste ton cerveau qui pointe un problème que tu n’as sans doute pas affronté ni résolu.

Il faut donc fouiller dans ta tête et écouter quotidiennement tes émotions !

🚨 Ne pas écouter les signaux qui te conseillent

Les émotions que tu trouves peut-être « négatives » sont donc des signaux qui te demandent de passer à l’action.

Les émotions positives, au contraire, te récompensent d’avoir agi comme il le fallait.


Prends l’habitude de reconnaître tes émotions, car elles sont des conseils que ton cerveau t’envoie.


À toi, de t’écouter puis « d’agir » petits pas, par petits pas.

Pour y arriver, tu dois donc choisir le problème que tu vas gérer (car il y en a parfois beaucoup) et gérer ce problème pour atteindre ton épanouissement, obtenir des satisfactions et conférer du sens à ta vie.



✋ Ne pas s’assumer

Si je te dis : « arrêter d’essayer ! ».

Avec un conseil pareil, tu vas te dire comment faire quelque chose de cool de ta vie sans même essayer? Impossible !

Pourtant, il y a peut-être une autre vison à percevoir, en regardant sous un autre axe. C’est ce que Mark Manson, auteur de « L’art subtil de s’en foutre », souhaite te faire comprendre avec l’histoire de Charles Bukowski.

C’est un grossier personnage, alcoolo, radin, drogué aux jeux et aussi… poète inconnu. Cet homme a passé plus de trente ans à vivre une vraie vie de raté.

Jusqu’au jour où, une maison d’édition lui donne la chance d’écrire son premier livre. À cinquante ans, il devient ainsi un poète renommé qui incarne, à tort, la phrase type du rêve américain : tout le monde peut y arriver s'il « se bat » pour vivre son rêve.

D’après l’auteur, ce n’est vraiment pas la détermination à se battre ou s’améliorer qui a amené Bukowski au succès. C’est principalement le fait qu’il a reconnu et accepté d’être un « raté ». Une fois passée cette étape difficile, il a été honnête avec lui-même pour montrer sa vraie identité. C’est cette dernière qui l’a amenée à réussir.


En racontant cette histoire, Mark montre que même si elles vont très souvent ensemble, l’amélioration de soi et la réussite ne sont pas toujours liées. L’acceptation de soi peut aussi faire beaucoup de boulot. 🤗


Tu peux réagir à cet article en commentaire, donner ton avis, d'autres astuces...

Merciiii 🤗

#commentréglersesproblèmes

0 commentaire

Posts récents

Voir tout